Wimy

Eglise saint-Martin. Une partie militaire, comportant un clocher-donjon, flanqué de deux grosses tours rondes, a été ajoutée à l’édifice existant. Le donjon et les tours n’ont qu’un étage au dessus du rez-de-chaussée. Les tours sont voutées en cul-de-four, et percées de meurtrières à la naissance de la voûte. Les meurtrières sont d’un type nouveau : une fente à l’extérieur et des embrasures à l’intérieur, de façon à permettre le tir avec une arme portative légère. Le diamètre intérieur des tours, à la base, est de trois mètres cinquante, et l’épaisseur des murs est de un mètre. Au premier étage, une salle de défense mesure huit mètres de côté, possède deux cheminées, une au nord et l’autre au sud, et les restes d’un four. Les tours comportent, elles, de nombreuses meurtrières. L’ensemble de la construction est en briques, sauf les sous bassements des tours qui sont en grès.
A voir sur la tour sud : un minuscule cadran solaire, dépourvu de sa hampe. De forme hexagonale, de la taille d’une tomette de sol, noir, il possède toujours ses stries de repère des heures.
En 1905, une délibération de la commune propose de transformer la chapelle nord en mairie !
Interview de feu Pôl Verscharen,
ancien curé de Wimy, qui a longtemps étudié la Thiérache, et ses églises fortifiées.
A écouter sur http://www.terascia.com
«Une découverte que j’ai faite, c’est que chaque église a un patron, protection du village. A Wimy, c’est saint Martin Le Moyen-Age utilisait également beaucoup de symboles ; j’ai découvert que cette église est placée dans l’axe du soleil levant, le jour de la Saint Martin. Vous prenez une perche et vous avez l’ombre de la perche, qui va se dessiner sur la terre et sera exactement l’axe de l’église de telle façon que le soleil se lève derrière le choeur de l’église. Car toutes les églises catholiques sont construites et disposées selon le même axe : Est, Ouest. Le couchant, c’est le portail. Le coeur c’est le levant. Et vous avez également au XVIème siècle les fortifications qui ont été construites, à cause des soldats et des brigands et aussi également, non pas seulement cela, mais c’est l’époque où il y a la réforme qui se fait et il y a une guerre entre les protestants, car cette région était à cette époque là très travaillée par le protestantisme (Calvinisme plutôt) et il y a un saccage des églises ; donc il faut également se protéger du vandalisme, à cette époque là, du Calvinisme et des soldats et brigands qui vivent sur le pays.»