Noircourt

Eglise saint-Nicolas. Jolie petite église construite soigneusement en pierre bien appareillée, avec quelques raccords en briques. Le choeur est à trois pans ; la nef possède une chapelle latérale, unique, comportant deux échauguettes coiffées de poivrières. Elles ont à la fois en encorbellement, et sont aussi appuyées sur des contreforts de la chapelle latérale. Une tour-porche carrée s’élève devant la nef ; elle est munie de deux échauguettes. De l’autre côté de la nef, figure une autre tour, approximativement en face de la chapelle latérale.
Un ensemble de six peintures (calvaire, scène non identifiée, resurrection de Lazare, miracle de saint-Nicolas, Vierge à l’Enfant) a été exécuté par le peintre hollandais Henk  Beckman (né le 16-3-1903 à Soerabaja (Indes néerlandaises et décédé le 16-6-1967) au cours de l’été 1964 dans l’église de ce village où il possédait une maison. Le cycle semble avoir été achevé en 1965,sur le thème de la dévotion à Marie et au Christ. Il a été réalisé avec la technique traditionnelle et ancestrale de la peinture à la chaux sur enduit de mortier. Beckman a aussi réalisé les verrières du choeur, il est aussi connu comme peintre de chevalet. Ces peintures murales sont à rapprocher de celles faites à Jeantes par le peintre, également Hollandais, Charles Eyck
Fonds baptismaux du XIIème.
L’église contient également un christ en croix, sculpture dans du bois de chêne, datant certainement de la seconde moitié du XVIème siècle. Cette croix est peut-être un élément d’une poutre de gloire. La façon de traiter le visage, très anguleux, la forme de la chevelure et de la barbe, la couronne d’épines, sont caractéristiques de la sculpture du Nord de la France, fin du XVIème.