Neuville-en-Avesnois

Le nom de Neuville-en-Avesnois est relativement récent ; il a été composé pour différencier le village des autres «Neuville» du Cambraisis. Autrefois, le village s’appelait Neuvilles-lez-Salesches, et comme Salesches, fut propriété de l’abbaye de Maroilles.
Eglise sainte-Elisabeth. Bien que située, en Avesnois, le plan de l’église est analogue à celui des autres églises de Thiérache : nef unique et choeur carré. C’est certainement l’église fortifiée la plus caractéristique de l’Avesnois actuel. deux échauguettes sont construites sur la diagonale de l’édifice, ce qui permettait aux défenseurs de surveiller les quatre façades. L’une est construite à l’angle Nord-Ouest, maçonnée en briques sur console en grès, et coiffée d’une poivrière. La seconde flanque l’angle Sud-Est. Un portail en plein cintre est surmonté d’un oeil-de-boeuf.
L’église figure sur les albums de Croÿ : Tome IX ; p 189, planche 64. La vue est dessinée de loin. l’église apparaît derrière un mur, flanqué d’une tour cylindrique. Egalement dans le tome II, p 84, planche 13. Il s’agit d’une vue sous la forme d’un plan cadastral. L’église apparaît nettement comme entourée d’un mur fortifié, mais qui n’enserre pas totalement l’église. Le mur rejoint en effet la nef au niveau de la jonction nef/choeur. La grosse tour ronde vue précédemment appartient au mur d’enceinte. Il y a donc ici, à cette époque, à la fois le clocher-donjon de la Thiérache, mais aussi le cimetière fortifié du Hainaut.