Liessies

Eglise saint-Jean, en style hennuyer du XVIème siècle, totalement en briques. La façade comporte deux tours qui font corps avec l’église. Ces deux tours sont largement percées de meurtrières, permettant ainsi la défense, non seulement de l’église, mais aussi de l’entrée de l’abbaye. Dans les albums de Croÿ : Tome II ; p 172, planche 57. Voir aussi, Tome IX ; p 105, planche 22, l’abbaye est défendue par des murs fortifiés. Deux tours encadrent la porte. On accède par un pont-levis. Les bâtiments de l’abbaye ont été détruits à la révolution.
Liessies est actuellement plus à visiter pour l’interêt que l’on peut porter aux tableaux qu’elle contient (toiles de Crayer, pour qui Rubens avait beaucoup d’estime), pour ses statues, sa croix byzantine, ou pour découvrir les vestiges d’une très importante abbaye. Egalement à découvrir, la légende de Liessies, et la légende de son scribe.