La Bouteille

Eglise fortifiée Notre-Dame. Ce sont les moines de l’abbaye de Foigny, qui en 1547 auraient construit cette église, et l’auraient fortifiée en même temps. L’ensemble nef-coeur constitue un rectangle (95 pieds de long sur 23 de large (Comte de Marsy, 1885), aux angles duquel s’élèvent quatre tours cylindriques. D’après l’Abbé Viéville : (Note sur la Bouteille, dans «La Thiérache», 1876, p152 et suivantes), seules trois tours auraient été élevées lors de la construction primitive. La quatrième l’aurait été lors des travaux de 1860. La construction aurait été faite avec les matériaux de la cense de Landouzy-la-Cour. La quatrième tour a été construite, elle, en briques. Le clocher actuel aurait été élevé pour le service géographique, pour l’échange de signaux, et contient une autre flèche, à huit pans. L’église est maintenant «serrée de près» par d’autres bâtiments communaux.
Dans l’église : siège à dossier carré, en bois taillé, peint, doré, avec crête cintrée et pieds également cintrés, recouvert de tapisserie au point à décor de fleurs qui date du XVIIIème siècle.    
Egalement : oeuvre composée de deux panneaux assemblés, moulurés grand cadre élégi, décorés dans la masse, peints polychrome. Cette sculpture représente saint-Joseph, enfant Jésus, avec en médaillon une ornementation (lys, draperie). Panneau figuré du milieu du XVIIIème siècle qui pourrait provenir de l’abbaye de Foigny.
Un calice, volé en 1955, a été retrouvé 30 ans plus tard !    
Plaque funéraire de Raoul de Coucy mort en 1192. Cette plaque comporte des armoiries : écu armorié gravé. Epitaphe, daté : Hicjacet Rodulphus, dominus de Coucy, +1192, juillet. Egalement, la dalle funéraire d’un abbé de Foigny, de Thomas Huot, prieur de Foigny, de Thomas V de Coucy et de Vervins, ainsi que de Agnes de Ham, son épouse.