Fontaine-au-Bois

Eglise saint-Remi. Ce village faisait partie des défenses avancées de la ville de Landrecies, et a subi tous les désagréments des sièges de cette ville. Comme ailleurs en Thiérache, bien que nous soyons ici dans l’Avesnois, ex Hainaut espagnol, c’est l’église qui a été le refuge des habitants. Les matériaux changent, car dans cette région, la pierre est abondante. Les fortifications sont elles aussi basées sur le clocher-donjon, construit en moellons de grès. L’église dépendait de l’abbaye saint-André du Cateau. La tour est un gros donjon carré, sans fenêtres, et qui à l’origine n’aurait pas comporté de porte. Des meurtrières sont encore visibles. La date de 1807, gravée sur une pierre, pourrait être celle du percement de la porte actuelle.
L’église de Fontaine-au-Bois est visible dans les albums de Croÿ : Tome II ; p 80, planche 11. Sur cette planche, l’église apparaît avec son très important clocher-donjon, muni de contreforts, mais aussi comme étant insérée dans un cimetière fortifié, de forme rectangulaire ; une tour coiffée en poivrière figure à chaque angle. Egalement dans le Tome IX ; p 178, planche 59 ; sur cette vue, plus rapprochée que sur la précédente, l’église comporte une structure classique : clocher-donjon, devant la nef, puis choeur dans le prolongement. Il restait encore des éléments du cimetière fortifié au XIX°, mais ils ont disparu progressivement.
A droite de l’église sur la vue, une construction importante, en briques, munie sur la façade d’une tour circulaire, qui n’est pas sans rappeler la maison du prévôt à Saint-Michel. Il s’agirait de la ferme de l’abbaye de saint-André du Cateau.