Chaourse

Eglise saint-Martin et saint-Denis, fortifiée, d’origine romane. Dans une charte du 29 avril 867, Charles le Chauve en fit don aux moines de Saint-Denis.C’est l’une des plus anciennes églises de la région. Elle fut brûlée et pillée en 1365 lors de l’invasion d’Edouard III puis reconstruite et fortifiée à la suite dans le style ogival flamboyant, mais on n’en relève plus de traces. Charles V avait donc «autorise les religieux de Saint-Denis en France et les habitants de Chaourse-en-Thiérache à fortifier leur église pour se défendre contre les partis ennemis et y établir un garde et capitaine, à la charge aux habitants de contribuer aux fortifications». Deux tours cylindriques, placées à l’extrémité de la nef comportent des salles de résistance superposées. La tour à laquelle on accède depuis la nef comporte des traces de départ d’un sous-terrain, aujourdhui comblé. L’église a été  remaniée : nef à collatéraux ogivaux de la première époque, choeur flamboyant, haut clocher carré sur la croisée. A l’origine, le cimetière est fortifié. Il s’agit de l’un des plus riches intérieurs d’église de Thiérache, avec son autel baroque, son tabernacle prismatique tournant, ses 57 m de boiseries intérieures.
Portail sculpté flanqué de deux tours circulaires  du XVIème,. Très riche mobilier : autel de marbre XVIIIème à colonnes monolithes, boiseries et chaire XVIIIème, carrelage provenant de la chartreuse du Val Saint-Pierre, Fonds baptismaux, du XIème siècle, en pierre bleue de Belgique.