Archon

 

Eglise fortifiée saint-Martin XVème/XVIème, en briques.
Le système militaire de défense consiste en deux tours rondes, placées de part et d’autre de la porte, qui est défendue sur les côtés par des meutrières placées dans les tours. Une passerelle (un hourd), placée au dessus du porche, rejoint les deux tours. Elle est protégée par un toit en forme d’auvent. Des petits machicoulis existent au dessus des petites fenêtres du choeur. Un puits se trouvait sous l’une des 2 tours (démolies) du chevet. A noter : un chemin encaissé, face à l’église donnant un accès protégé à l’église en cas de danger. Autour de la place jouxtant l’église : très bel ensemble de maisons et bâtiments agricoles à colombages.
L’église contient un tableau d’autel qui est une copie, plus petite que l’original, d’un tableau du peintre flamand Anton Van Dyck exécutée vers 1622 dans l’atelier de Rubens. L’original est conservé au musée du Louvre. Le tableau d’Archon en est une copie attribuable à l’école française, qui date de la première moitié du XIXème siècle. Egalement une vierge polychrome du XVIIème, un autel primitif.